L’alchimie du sommeil: alimentation et technologie

sommeil et alimentation drosana

Le sommeil, essentiel à notre bien-être est influencé par notre mode de vie.
Une bonne nuit de sommeil commence bien avant de poser la tête sur l’oreiller ; elle est le reflet de nos habitudes quotidiennes.
Saviez-vous que l’état de notre intestin, notre alimentation, et nos habitudes quotidiennes, comme l’usage des écrans, jouent un rôle majeur dans la qualité de notre sommeil ? 

Cet article explore comment une bonne alimentation et une gestion appropriée de l’exposition aux écrans peuvent favoriser un sommeil profond et réparateur, en agissant directement sur les hormones du sommeil comme la mélatonine et la sérotonine.

Quand le sommeil va mal..

Les conséquences d’une mauvaise nuit :
Le manque de sommeil,  peut vraiment perturber notre quotidien. Nous sommes moins concentrés, plus irrités, stressés et notre santé va en pâtir.
Le sommeil est un processus de régénération puissant pour le corps et l’esprit. Pendant que nous dormons, nos cellules se réparent, notre système immunitaire se renforce, et notre cerveau traite les informations de la journée. 

L'importance de l'intestin : Un deuxième cerveau au service du sommeil :

L’intestin, souvent appelé notre « deuxième cerveau », joue un rôle crucial dans la production de mélatonine et de sérotonine, deux hormones essentielles au cycle naturel du sommeil et à notre bien-être émotionnel.
Les aliments transformés, riches en sucres simples et en additifs, peuvent perturber cet équilibre.

Veiller à son bon équilibre est indispensable!

L'alimentation et ses effets sur l'hormone du sommeil

La qualité de notre alimentation impacte directement la production de sérotonine et de mélatonine dans l’intestin. Les aliments transformés, riches en sucres simples et en additifs, peuvent perturber cet équilibre, entraînant des troubles du sommeil. 

Les écrans: ennemis du sommeil

L’exposition à la lumière bleue des écrans de téléphones, tablettes, et ordinateurs le soir, peut tromper notre cerveau en lui faisant croire qu’il fait encore jour…
Cette lumière artificielle stimule, une petite glande dans notre cerveau:  la glande pinéale, qui bloque la production de mélatonine, retardant ainsi notre horloge biologique et rendant l’endormissement plus difficile.

Les conseils pour preparer une bonne nuit

  1. Pour favoriser un sommeil de qualité, considérez votre alimentation, l’environnement de votre chambre, et vos routines du soir.
  2. Manger léger le soir, peut nous aider à trouver le repos plus facilement. En revanche, les repas lourds et riches en sucres peuvent perturber notre sommeil, impactant négativement la sécrétion de mélatonine.
  3. Certains aliments, comme les noix, les bananes,  stimulent naturellement la production de mélatonine. Consommer un fruit ou un encas sucré naturel vers 17 heures peut favoriser un meilleur sommeil.
  4. Une alimentation riche en aliments fermentés, fibres, et nutriments essentiels soutient cet écosystème délicat, favorisant un sommeil réparateur et une humeur équilibré.
  5. Limiter l’utilisation des écrans au moins une heure avant le coucher et privilégier des activités relaxantes peut aider à préparer notre corps et notre esprit au sommeil
  6. Veillez à l’importance d’un environnement confortable, comme un bon matelas et de bons oreillers.
  7. J’aime aussi mettre une bouillotte chaude au niveau du foie, cela favorise la digestion et aide à bien dormir.
  8. Des exercices de respiration et la méditation peuvent également aider à détendre le corps et l’esprit, favorisant une transition douce vers le sommeil.

Conclusion

Se réveiller après une bonne nuit de sommeil, c’est comme appuyer sur le bouton reset : on se sent revigoré, prêt pour une nouvelle journée.
La qualité de notre sommeil est directement liée à notre santé globale et à notre état émotionnel.

Un sommeil de qualité nécessite une approche holistique qui prend en compte notre alimentation, notre exposition aux technologies, et notre santé intestinale. En nourrissant notre corps avec les bons aliments, en gérant notre utilisation des écrans, et en pratiquant des routines de détente, nous pouvons favoriser un environnement propice à un sommeil profond et réparateur.
Faisons de nos nuits un pilier de notre bien-être global.

 Je vous souhaite de merveilleuse nuits… 

 Drosana 

Mes voeux 2024, et plus encore …

lanterne voeux drosana

Ce que je vous souhaite pour cette année :

personne-qui-tient-lanterne-eclaire-chemin-drosana

En ce début d’année 2024, je vous adresse mes vœux emplis de profondeur et de réflexion. Que cette nouvelle année soit bien plus qu’une simple transition du calendrier, mais une opportunité de cultiver la paix intérieure comme une fleur dans le jardin de notre être.

Au cœur de nos résolutions, je vous propose d’adopter une perspective où nos cœurs deviennent la source de sérénité qui illuminera le monde de cette lumière intérieure.
Alors que les vents extérieurs peuvent souffler parfois fort, rappelons-nous que la véritable révolution commence à l’intérieur de chacun de nous. Inspirons le changement en embrassant la sagesse de Gandhi : ‘Sois le changement que tu veux voir dans le monde.

Il y a 20 ans …. ma révolution intérieure..

Il y a 20 exactement, lors d’un repas de nouvel an, j’ai vécu une révélation bouleversante. Un ami avait organisé un repas de réveillon principalement fait de mets crus, de plantes sauvages, de graines germées…. c’est la première fois qu’à travers chaque bouchée, je prenais conscience de la présence Divine qui réside dans chaque aliment.

Ce moment béni a ouvert une porte de perception nouvelle. Chaque saveur, chaque texture était une caresse rappelant la sacralité de chaque ingrédient. Dans ce festin nourrissant, j’ai ressenti la vie pulsante dans chaque bouchée, témoignant de la connexion profonde entre le Divin et tout ce qui nous entoure.

Cette expérience a été bien plus qu’un simple repas de célébration. C’était une communion avec la nature, une reconnaissance de la présence divine dans chaque particule de nourriture.
Que cette nouvelle année soit empreinte de ces moments révélateurs, où le simple acte de se nourrir devient une célébration sacrée.
Que chacun puisse vivre une connexion profonde avec la nourriture et, par extension, avec la vie elle-même.
Que cette prise de conscience nous guide tout au long de l’année, illuminant notre parcours de la Lumière Divine présente dans chaque instant.

L’alimentation vivante s’érige alors comme une porte d’entrée vers cette révolution intérieure de paix.
La phrase d’Hypocrate résonne toujours dans ma tête  » Nous sommes ce que nous mangeons »
Semons les graines de la tranquillité intérieure à travers nos choix alimentaires.
Dans un monde souvent agité, cultivons notre équilibre intérieur et devenons des phares qui éclairent notre propre chemin et celui des autres.
Mes meilleurs vœux vous accompagnent dans cette quête de paix, de croissance personnelle et d’harmonie.
Belle année à tous, emplie de réalisations et de découvertes intérieures!

Avec tout mon amour  Drosana

Mes recettes en video

recette video drosana

Retrouvez mes videos de bonne recettes santé

Découvrez au fil de ces pages et des vidéos sur ma page youtube « drosana », quelques unes de mes recettes faciles, végétales.
Des recettes, bonnes pour la santé, « hypotoxiques » sans gluten ni lactose, faciles et rapides à réaliser!

Émotion et Alimentation : Nourrir son Bien-Être Intérieur

fruit-légumes-cerveau-humeur-emotions-drosana

Harmonie Émotionnelle : Nourrir le Corps, Apaiser l'Esprit pour un bien-être général,

coeur-legumes-la-vie-en abondance-cru-drosana

Dans l’effervescente  de la vie moderne, notre bien-être émotionnel joue un rôle central,  notre alimentation a un rôle crucial dans ce bien-être émotionnel.
Notre nourriture impacte notre corps et surtout notre esprit.

Souvent négligé, cet équilibre fragile entre humeur et émotion est profondément lié à notre alimentation quotidienne.
En explorant les méandres du microbiote, les nuances des choix alimentaires et l’influence des produits transformés.
Plongeons dans l’intime relation entre ce que nous mangeons et la danse complexe de nos neurotransmetteurs.

Un voyage où les bactéries intestinales deviennent les chefs d’orchestre de notre humeur, et où la sérotonine, le messager du bonheur, est façonnée par chaque bouchée. Bienvenue dans le monde où la nourriture devient une médecine pour l’esprit.

bactéries-intestinale-bon-microbiote-humeur-alimentation-drosana

Le microbiote Intestinal et l'équilibre émotionnel :

intestin-bacteries-intestinales-humeur-bie-être-drosana
Voilà un voyage où les bactéries intestinales deviennent les chefs d'orchestre de notre humeur, et où la sérotonine, le messager du bonheur, est façonnée par chaque bouchée. Bienvenue dans le monde où la nourriture devient une médecine pour l'esprit. (suivre le lien )

Notre ventre, souvent appelé notre « deuxième cerveau », héberge un écosystème complexe de bactéries appelé microbiote intestinal. Ce microbiote joue un rôle crucial dans la communication entre l’intestin et le cerveau, influençant directement notre humeur et nos émotions. Un microbiote équilibré est la clé d’une stabilité émotionnelle.

L’Impact des aliments sur le microbiote et les émotions :

Ce que nous mettons dans notre assiette a un impact direct sur la santé de notre microbiote. Les aliments riches en fibres, en probiotiques et en prébiotiques favorisent un environnement intestinal sain, tandis que les aliments transformés et riches en sucres peuvent perturber cet équilibre, entraînant des fluctuations émotionnelles.

Les neurotransmetteurs, la sérotonine et le bien-être émotionnel :

La sérotonine, souvent appelée l’hormone du bonheur, est un neurotransmetteur essentiel à la régulation de l’humeur. Une alimentation équilibrée, riche en acide aminé tryptophane, favorise la production de sérotonine, contribuant ainsi à un état émotionnel stable. Nous pensons que tout se passe dans la tête … mais 80 % de la sérotonine se créer dans l’intestin.

Aliments qui favorisent la production de sérotonine:

Certains aliments sont des alliés naturels pour stimuler la production de sérotonine. Les poissons gras, les noix, les graines, les légumineuses et les fruits, légumes, le persil frais sont des choix judicieux pour soutenir votre bien-être émotionnel. Intégrez-les dans votre alimentation quotidienne.

Aliments nuisibles pour le bien-être émotionnel :

Évitez les pièges alimentaires qui peuvent saboter votre équilibre émotionnel. Les sucres ajoutés, les graisses saturées, les aliments transformés et surtout les aliments riches en gluten qui perturbent le fonctionnement intestinal et ainsi compromettre la production de sérotonine, laissant place à des fluctuations émotionnelles indésirables.

Conseils pratiques pour une alimentation Émotionnellement Équilibrée :

  • Priorisez les aliments riches en nutriments, les jus de légumes frais sont une source de bons nutriments pour nos bonnes bactéries intestinales.
  • Intégrez des repas équilibrés dans votre routine quotidienne.
  • Adoptez une approche consciente de l’alimentation.
  • Hydratez-vous suffisamment surtout en dehors des repas.
  • Considérez des compléments alimentaires appropriés pour renforcer votre microbiote si nécessaire. 
  • La Zeolithe est un précieux allié de notre intestin, faites des cures régulièrement pour purifier votre intestin et maintenir un bon équilibre bactérien. 

    Conclusion :

    L’harmonie émotionnelle est un voyage qui commence dans l’assiette. En nourrissant notre corps avec soin, en cultivant un microbiote sain et en favorisant la production de sérotonine, nous sommes les artisans de notre bien-être émotionnel. Adoptez une approche consciente de l’alimentation, et laissez la sagesse de votre ventre guider votre chemin vers la sérénité.

Les base de la permaculture, pour aller vers l’autonomie

permaculture choux jardin drosana

La permaculture est une manière de faire son potager fondé sur le bon sens, le développement durable, le respect de la biodiversité et de l’humain.
La permaculture se base sur l’observation de la nature afin de reproduire ses modèles, ses relations…

Devenir autonome demande de d’inspirer du fonctionnement des écosystèmes naturels, comme la forêt.

permaculture-bonsens biodiversite-autosuffisance-grainesdeveil-potager

La permaculture... rien que du bon sens...

L’autonomie est un concept qui doit devenir une réalité, nous devons préparer. Nous somme un écosystème, faisant partie intégrante de notre terre Gaya, il est de notre devoir d’en prendre soin comme nous devons prendre soin de nous, des autres.

Le bon sens pour manger sain, biologique.

Nous sommes ce que nous mangeons, notre santé se trouve aussi dans notre assiette.  

Les PRINCIPAUX piliers de la permaculture sont :

  • Prendre soin de sa terre
  • Prendre soin de l’ humain (de soi de l’autre)
  • Créer de l’abondance
  • Redistribuer les surplus
  • Observer et interagi
  • Capter et stocker l’énergie
  • Utiliser et valoriser les ressources locales
  • Ne produire aucun déchet
  • Intégrer sans séparer
  • Se servir de la diversité et la valoriser

Exemple d'un des principe de la permaculture

La butte :

Technique parmi tant d’autres, la butte permet d’augmenter la surface cultivable, de jardiner sans se baisser et de multiplier les microclimats, avec des zones ensoleillées, ou d’autres plus humides:

  • Créer une zone de terre surélevée de 15 à 30cm par rapport au sol.
  • Placer vos plantes de manière à ce que les grandes plantes fassent de l’ombre aux plus petites, parfois plus fragiles face à l’exposition du soleil.
  • Regrouper les plantes avec les mêmes besoins.
  • Insérer des plantes qui agissent comme des insecticides, et les plantes amies.
  • Étaler du paillis, foin, tonde de gazon, afin d’empêcher les mauvaises herbes de proliférer.
  • Composter et prendre soin de l’arrosage.

Un  joli bazar vert et savamment organisé :
Les plantes amies se retrouvent côte à côte, celles qui ont besoin d’ombre se déploient à l’abri des plantes grandes soeurs… une petite mare bordée de fleurs, un hôtel à insectes pour inviter les alliés insectes des jardins à collaborer

A ce cours, tout le monde peut y accéder, Valou de Open Connections, nous propose une formation simple et complete sur les bases de la permaculture ou vous apprendrez  :

  • à préparer votre sol pour qu’il soit le plus fertile possible
  • à vous servir d’engrais naturels et gratuits
  • à produire vos propres semences
    à semer, repiquer et rempoter les plants
  • à cultiver les légumes (salades, tomates, carottes, poireaux, radis, choux, pommes de terre…)
  • à vous prémunir des nuisibles de façon naturelle
  • à fabriquer votre propre compost.

J’ai récemment participé à ce cours et j’ai vraiment apprécié la fluidité avec laquelle les informations étaient données. 
J’avais  pourtant deja regardé des dizaines de videos, sans avoir pu mettre grand chose en place.
Valou a su faire un cours pédagogique simple et complet!

A la fin de ce cours j’étais ravie d’avoir compris beaucoup de concepts jusque là compliqués pour moi !.

Merci Valou ! C’est par ici ! 

Les enzymes, l’importance pour une bonne santé

enzymes Drosana

Les enzymes sont indispensables aux échanges cellulaires, indispensables à une bonne santé.

Une alimentation vivante est naturellement riche en enzymes elle comprend les fruits et les légumes crus, les graines et céréales germées, les oléagineux, les algues… Ces aliments sont importants pour une bonne digestion et pour faire son plein d’énergie!

En l’absence d’ enzymes, les organes du système digestif et le pancréas auraient à suppléer en produisant eux-même les enzymes nécessaires à la digestion des aliments.

Ceci exigerait un surcroît de travail de l’organisme et une plus grande dépense énergétique – ce qui, à long terme, affaiblirait les organes internes prédisposant l’individu aux allergies et à plusieurs maladies (des coliques au cancer en passant par l’acné et la myopie).

Ce concept repose sur les études du Dr Edward Howell qui affirmait que chaque être vivant possède un nombre limité d’enzymes.

enzymes drawsana

En enzymologie, on désigne par substrat enzymatique toute molécule subissant une réaction chimique catalysée par une enzyme (ex : l’amidon est hydrolysé par l’amylase en glucose)

Les enzymes dans l'alimentation

Vous assimilez 100%  des nutriments des fruits et légumes  lorsqu’ils sont en jus (avec un extracteur style jazz max.

 Une centrifugeuse casse ces fameux enzymes !), alors que l’absorbtion de ces mêmes aliments entiers demandent 75 % de leur valeur nutritive rien que pour leur digestion!

Les minéraux, les fibres et les vitamines des fruits et légumes se trouvant principalement dans et sous la peau, il serait dommage de les éliminer en épluchant vos produits frais !
Cest pourquoi,  achetez des produits bio et brossez les simplement.

Bonne régénération et prenez soin de vous !

Drawsana

Les jus frais de fruits et légumes  extraits de manière douce, 65 tours / minutes et pressés conservent entièrement  ces précieux  nutriments. (voir Jazz Max)

L’Ail des ours, une merveilleuse plante sauvage

ail-des-ours-recettes-drosana

L’ail des ours, ou ail sauvage est une plante sauvage exquise, qui contient beaucoup de vitamine C.

Cette merveilleuse plante sauvage est une plante vivace à bulbe qui pousse dans les sous-bois de hêtres et de chênes et dans la fraîcheur des ruisseaux et des rivières le frais.
Ses fleurs sont blanches en forme d’étoile.

Ma video de la cueillette d’ail des ours et la fabrication du pestou ici!

Une histoire ancienne dit que l’ail des ours sort de terre en même temps que l’ours de son hibernation, et que celui-ci s’en régale. Car c’est un dépuratif de choix pour nettoyer son organisme.

Les vertus de l’ail des ours

Les feuilles de l’ail des ours contiennent beaucoup de vitamine C, ce qui donne à la plante des vertus toniques,
Il est recommandé en cas d’athérosclérose, d’arthrite, de rhumatismes, mais elle est aussi :

  • dépurative et amincissante ;
  • vermifuge : l’ail des ours combat les vers blancs, parasites de l’intestin (oxyures) ;
  • hypolipémiante, c’est-à-dire qui diminue le taux de mauvais cholestérol ;
  • vasodilatateur des coronaires ;
  • anti-hypertenseur en diminuant la pression sanguine ;
  • anti-agrégante (freine l’agrégation des plaquettes) ;
  • régulatrice du système gastro-intestinal, ( ballonnements, douleurs…
  • antifongique : combat les champignons comme le Candida albicans ;
  • antibactérienne et antivirale, elle aide à lutter contre la grippe ;
  • expectorante pulmonaire ;
  • aide le foie à détoxifier 
  • légèrement hypoglycémiante,
  • antioxydante : elle protège les cellules du stresse oxydatif dans le cas de certaines maladies et dans le vieillissement

     Comment utiliser l’ail des ours en cuisine?

    Une saveur plus fine et douce que l’ail, faisant penser à l’oignon ou la ciboulette, émerveille  nos sens.

  • Servez-vous en pour aromatiser votre sel, préalablement déshydraté et réduite en poudre ajouter du sel fin.
  • Pour aromatiser du vinaigre : hachez des feuilles et laissez-les macérer dans du vinaigre de cidre. Après deux semaines, filtrez, puis versez dans des bouteilles.
  • Pour préparer un pesto : mixez des feuilles avec de l’huile d’olive et du sel pour obtenir une épaisse pâte.voir la vidéo !
  • Cueillez les feuilles avant la floraison, car lorsque le bouton s’ouvre, elles perdent leur saveur. Récoltez les boutons floraux comme des câpres sauvages pour préparer des boutons d’ail des ours au vinaigre.
  • Si vous avez d’autres suggestion merci de partager !
    Bon appétit

Utilisation et posologie de l’ail des ours

Dosage

      • Le bulbe est utilisé dans des teintures, sirops, décoctions, cataplasmes.
      • Consommé cru, il permet de conserver un maximum de vitamine C.
      • Broyé dans du lait, le bulbe sert de vermifuge. Il sert d’antiseptique intestinal en stoppant les fermentations et en aidant à la normalisation de la flore intestinale.
      • Nous pouvons aussi utiliser le bulbe contre les maladies de peau, l’eczéma et les furoncles.
      • L’essence est utilisée comme rubéfiant sur les rhumatismes mais aussi comme désinfectant de l’air intérieur.
      • Les feuilles fraîches peuvent être ajoutées à des préparations culinaires pour lutter contre les diarrhées chroniques et aiguës.
      • L’essence d’ail des ours peut être utilisée en friction contre les rhumatismes. Il convient de faire macérer 30 g d’ail écrasé dans 25 cl de vinaigre de vin durant une dizaine de jours.
      • En usage externe, les gousses d’ail des ours pliées font disparaître les cors, les durillons et les verrues.
      • Sous forme de gélules, il facilite la digestion, aide à faire baisser la pression artérielle et stimule la circulation sanguine (luttant ainsi contre les jambes lourdes).
      • En infusion, il facilite la digestion et est aussi un remède contre les ascaris.

Bonne cueillette et bonne dégustation !

Drosana

 

L’alimentation vivante: régénération et santé optimale

alimentation vivante Drosana

L' alimentation vivante, est-ce une mode?

L’alimentation vivante, véritable source de nutriments indispensables à une bonne régénératio, pour une bonne santé! 

Il y a quelques centaines d’années, Hyppocrate, le Père de nos médecins, prônait déjà  l’alimentation vivante! 

« Fais de ta nourriture ton médicament et ton médicament sera ta nourriture »… 

« Nous sommes ce que nous mangeons
Voilà ses précieux conseils ! ..

 

manger-vivant-ta-nourriture-est-ton-médicament-Drosana

Malheureusement les médecins aujourd’hui hui, durant leur longue formation n’ont que quelques heures consacrées à l’alimentation …

Les grands principes de l'alimentation vivante

Les objectifs

  • Favoriser l’élimination des déchets qui s’accumulent dans l’organisme.
  • Prévenir de certaines maladies, en alléger les symptômes, voire même arriver à les guérir…
  • Vivre plus longtemps, et en bonne santé!.
  • Vivre en pleine conscience de qui nous sommes et dans le respect de ce que nous sommes : des Etres Humains vivants libres et conscients.

Pourquoi favoriser une alimentation vivante

En alimentation vivante on utilise principalement des aliments crus, de préférence biologiques, n’ayant subi aucune transformation,
à part ces aliments: 
–  La germination (graines germées)
–  La fermentation: (choucroute crue)
–  La déshydratation: (séchage à 42 °C)

Bien que ce type d’alimentation (dans sa version stricte) soit plutôt végétalien, (sans aliments animaux), certaines variantes de ce régime incluent les viandes et le poisson crus.)
Pour ma part, je mange parfois un peu de poisson, pêché en pleine mer, pas d’élevage ..  parfois des oeufs de la ferme voisine ! … et un peu de fromage de brebis.

Dans cette pratique, on adopte la plupart du temps le principe des «combinaisons alimentaires », qui consiste à ne pas mélanger certains groupes de nutriments, par exemple les protéines avec les féculents, ou les fruits sucrés avec les fruits acides.

Quel est le bénéfice de l'alimentation vivante?

L’élément clé de ce régime est la conservation des enzymes, naturellement présentes dans les fruits, les légumes et les germinations, Ils sont détruites par la cuisson lorsque la température excède les 42°C.

Sans ces enzymes, les organes du système digestif et le pancréas doivent plus travailler, en produisant eux même, les enzymes nécessaires à la digestion des aliments. C’est une dépense  énergétique, qui, à long terme, affaiblit les organes internes, les prédisposant allergies à diverses pathologies.

De plus, l’alimentation vivante permet d’éviter un phénomène appelé la «leucocytose digestive» où l’organisme réagirait aux aliments cuits qu’il considérerait comme « étrangers » Le système immunitaire enverrait donc ses globules blancs (leucocytes) combattre ces aliments, détournant ainsi son attention des véritables envahisseurs (bactéries, virus) et prédisposant l’organisme aux infections.

Les aliments vivants, tels que les fruits et les légumes, ont une teneur en eau élevée, ce qui favorise l’hydratation du corps. Boire suffisamment d’eau est également une partie importante de ce régime.

L' alimentation alcalinisante et anti-inflammatoire

Les aliments anti-inflammatoires sont essentiels pour réduire l’inflammation dans le corps. C’est le cas de l’alimentation vivante, qui encourage la consommation d’aliments tels que le curcuma, le gingembre, les baies, les légumes crucifères et les légumes-feuilles. Une alimentation riche en nutriments essentiels, en vitamines, minéraux (basiques)  les antioxydants et les enzymes. Ces composés nourrissent le corps en profondeur et soutiennent la santé globale.

  1. Éviter les aliments transformés : L’alimentation vivante limite ou exclut les aliments transformés, tels que les produits laitiers, les viandes transformées, les céréales raffinées et les aliments riches en sucre ajouté.

  2. Équilibre : Bien que l’alimentation vivante favorise les aliments crus, il est important de maintenir un équilibre. Certaines personnes choisissent de compléter ce régime avec des aliments cuits de manière saine, comme les légumes cuits à la vapeur ou les légumineuses.

L’alimentation vivante, alcaline et anti-inflammatoire vise à améliorer la santé, à renforcer le système immunitaire, à favoriser la digestion et à prévenir diverses maladies. Cependant, il est essentiel de consulter un professionnel de la santé ou un nutritionniste avant de modifier radicalement son régime alimentaire pour s’assurer qu’il répond à vos besoins nutritionnels spécifiques.

Les aliments acidifiants produisent de l’acide urique, sulfurique, acétique, lactique et phosphorique.

Ces aliments  alcalinisants, comme les fruits doux et de saison , les légumes et les germinations, contribuent à un bon équilibre acido-basique de l’organisme.

La fermentation

La fermentation est un phénomène qui transforme le sucre d’un aliment en acide lactique, en alcool ou en acide acétique (vinaigre). Cette transformation se fait grâce à des micro-organismes naturellement présents dans l’aliment, ou ajoutés. (voir l’article) 

alimentation-vivantlegumelacto-fermentes-drawsana
legumes fermentes

La fermentation est un moyen traditionnel de conservation des aliments. C’est le seul qui améliore leur valeur nutritive, leur saveur et leur digestibilité.
La fermentation lactique ou lactofermentation est celle qui est la plus intéressante du point de vue nutritionnel.

Voici des exemples d’aliments fermentés : le yoghourt, la choucroute (voir la vidéo ), le miso,  le kefir,  la bière…

graines-germees-germination-alimentation-vivante-
Graines germées.

La germination ou les graines germées 

 Une graine donne naissance à une nouvelle plante, dans les conditions d’humidité, de chaleur et à l’abri de la lumière. 

La plus importante réaction chimique dans la graine germée est la synthèse d’enzymes qui permet une prédigestion des glucides, des lipides et des protéines de la graine.
Avec une  multiplication impressionnante de certaines vitamines (+500X pour la Vitamine C! ) et la production de chlorophylle qui commence quand une petite tige voit la lumière.
La germination est une usine de prédigestion et de fabrication de nutriments.

C’est le seul aliment  BIOGENIQUE, celui qui génère la vie!  (voir article) 

recette-pomme caramélisée
Pommes caramélisées aux épices

La déshydratation

 L’eau est progressivement retirée, tout en préservant la les nutriments essentiels, vitamines, minéraux et enzymes.

Ici, les pommes caramélisées aux épices ! un peu délice! 

 

La déshydratation est une technique utilisée pour préserver les nutriments des aliments en les déshydratant à une température maximale de 42°. Cette température est cruciale car elle permet de maintenir les enzymes des aliments vivantes, ce qui les rend plus nutritifs. La déshydratation permet  la conservation des aliments sans conservateurs chimiques.
Elle offre une diversité culinaire, riche et créative, les aliments peuvent être utilisés de multiples façons, tels que des en-cas sains, des ingrédients pour les salades, crackers… les légumes, les fruits, les crackers, les « cuirs »de fruits et cuirs de jus…. tout peut se déshydrater ! 

Aliments à privilégier en alimentation vivante

Fruits crus ou séchés
Miel non pasteurisé
Légumes crus ou lactofermentés
Légumineuses germées
Céréales germées
Pain germé
Lait de noix
Fromages végetaux 

Noix et graines crues ou germées
Huiles de première pression à froid
Jus frais de légumes et de germination
Aliments et préparations végétaux déshydratés (42°)
Algues… 

Je vous souhaite une bonne régénération

Drosana 

Liste de jus de légumes frais pour la santé

propriétés-jus-thérapeutiques-santé-legumes-fruits-grainedeveil

Voici une liste des propriétés de jus de légumes frais. atout indispensable pour une bonne santé.

Un jus de légumes est une véritable source de nutriments bio-disponibles (assimilés par nos cellules). Bien utilisé il peut vraiment être un outil thérapeutique comme il l’a été pour nous.

 Lisez cet article 

jus thérapeutique drawsana

Comprendre ce qu’un jus de légumes peut vous apporter et  comment ça marche?

extracteur ou centrifugeuse Drawsana
Quelle différence y a t il entre un extracteur et une centrifugeuse.

 

Oui mais quel appareil choisir ?  Mon expérience de plus de 15 ans de consommation de jus:

Savoir quel appareil choisir: un extracteur ou une centrifugeuse … Lisez ceci !

Quelques propriétés de fruits et légumes communs :

Ail : À utiliser avec parcimonie car potentiellement très irritant. Extrême nettoyant des voies digestives. Antiparasitaire.

Artichaut : Très bon pour le foie, ainsi que toute la famille des chardons. Attention, goût très amer, ce qui le rend très actif sur le foie, donc à doser doucement au début.

Asperges : On peut la manger crue ou la passer en jus. Privilégier l’asperge verte, l’asperge blanche ne contenant presque aucun minéral ni chlorophylle. Le jus pomme /asperge verte est très bon pour la peau, notamment contre l’acné.

Basilic : Recommandé pour les personnes en fatigue chronique. Endrocrino-régulateur : permet de stabiliser tout le système endocrinien, d’apporter repos, quiétude, bien-être, aux personnes en perturbation thyroïdienne.

Betterave : Très bonne pour régénérer le sang et le foie, en stimulant la construction des globules rouges.

Blettes ou bettes : Riches en minéraux. Riche en acide oxalique, donc assiste le péristaltisme intestinal. Les choisir les plus vertes possibles.

Carottes : Excellente base de jus pour le corps entier, notamment pour les intestins. Riches en antioxydants et très reminéralisantes.On peut aussi utiliser les fanes de carottes. S’il n’y avait qu’un légume à garder ce serait la carotte! 

Céleri branche : Riche en minéraux. Particulièrement agréable par temps chaud et, donc, risque de donner froid en hiver. Facilite la fluidification du sang. Parmi les légumes cultivés, c’est la source la plus concentrée de sodium, une véritable bombe minérale à utiliser dans ses jus !

Cerise : Très astringente et très puissante.

Chardon-marie : Très bon pour le foie, ainsi que toute la famille des chardons.

Chénopode blanc : Même famille et donc mêmes principes que les épinards.

Chou, chou-fleur, brocoli et toute la famille des choux : Les gaz causés par le jus de chou ne sont pas liés au produit lui-même, mais à la déséquestration des gaz contenus dans les intestins. Augmenter la dose progressivement, de manière à ce que la quantité de gaz reste acceptable. Les choux ne causent pas de gaz, ils les révèlent.

Citron : On peut, si on le souhaite, en mettre dans tous ses jus, pour son goût tonique, sa charge énergétique, son aspect détoxinant, sa capacité à dissoudre les calcifications et calculs, mais aussi parce que, étant antioxydant, il permet de conserver ses jus plus longtemps. Avec ou sans la peau. Le citron est un astringent majeur, il facilite le mouvement de la lymphe et permet de dépasser beaucoup de crises de détoxination.

Clémentine : Excellente pour les glandes surrénales, sans la peau

Concombre : À utiliser avec la peau. Très reminéralisant. Excellent diurétique. Particulièrement agréable par temps chaud. Véritable remède pour la peau.

Coriandre : Très utilisée pour la détoxination des métaux lourds. Très détoxifiante en jus.

Courgette : Permet de donner du velouté aux jus par temps chaud. reminéralisante et rafraîchissante

Cresson : pour dégager les voies respiratoires

Curcuma : La racine de curcuma fraîche (à trouver en magasin bio) est un régulateur de l’inflammation extrêmement puissant en interne. On peut la passer en jus pour désenflammer ses intestins. Il est intéressant de l’associer au poivre noir  ou au gingembre pour multiplier les effets de la curcumine (principe actif du curcuma).

Épinards : Leur acide oxalique (non toxique cru) favorise le péristaltisme intestinal. Riche en chlorophylle.

Fenouil : Les semences, le bulbe et le feuillage du fenouil (sauvage ou cultivé) sont carminatifs (comme les semences de cumin et de carotte), ce qui signifie qu’il va aider à expulser les gaz des intestins. Ami des intestins ballonnés. Rafraîchissant par temps chaud.

Fenugrec : Intéressant en graines germées, pour nettoyer le foie et le pancréas.

Fruits rouges : Fraises, framboises, myrtilles, groseilles, cassis, etc. Excellents ajouts aux jus, chargés en antioxydants, de la nutrition à l’état pur.

Gingembre : À associer au curcuma, excellent pour la digestion, carminatif.

Graines germées jusqu’au vert : Par exemple l’alfalfa (luzerne) pour obtenir de la verdure bio chez soi. Ne passer en jus que la partie verte, pas la graine. Chargées en minéraux.

Grenade : On peut en faire un jus très astringent, qui aide à faire bouger la lymphe et remplace avantageusement le café. Attention, ce jus est tellement puissant qu’il peut donner la nausée quand on n’en a pas l’habitude.

Herbe de blé : Régénérante, riche en protéines et en minéraux. À faire pousser chez soi. À inclure progressivement car peut provoquer de fortes réactions.

Laitue et autres salades : Riche en minéraux, en principes amers, notamment la scarole et la romaine. Plus une salade est verte, plus elle est riche en minéraux et en principes actifs.
Scarole : Pour régénérer le cortex des glandes surrénales.

Mâche : Riche en fer, en chlorophylle et en oxygène.

Mandarine : Excellente pour les glandes surrénales. sans la peau

Mauve : Adoucissante pour les intestins.

Melon : Très détoxinant et actif sur les reins. À utiliser avec la peau (BIO)

Menthe : Très rafraîchissante.

Oignon : À utiliser avec parcimonie car potentiellement très irritant. Spécifique des voies respiratoires.

Oranges : Forte charge énergétique, aspect détoxinant, capacité à dissoudre les calcifications et calculs. À utiliser sans la peau, car elle contient des huiles essentielles extrêmement puissantes. Le jus d’orange génère des réactions de nettoyage très puissantes : vérifier l’état de ses émonctoires avant d’en consommer de grandes quantités. Les longues cures de jus d’orange pour les personnes déminéralisées et fatiguées sont à proscrire. Toujours tester de petites quantités de jus d’orange pur, puis augmenter les quantités progressivement.

Ortie :  c’est la panacée! Très reminéralisante, très riche en fer et en éléments actifs. Attention au lieu de récolte, car l’ortie concentre les produits actifs de son environnement( pollution ect… ) . Plante majeure de tout le système glandulaire.

Pastèque : Très détoxinante. À utiliser avec la peau (si BIO )  qui contient un précurseur de l’arginine, permettant notamment de lutter contre la fonte musculaire chez les personnes âgées. Très régénérante pour la sphère rénale.

Pêche, brugnon, nectarine : Fruits très doux, à inclure  (attention aux noyaux dans l’extracteur)

Persil : Fluidifiant sanguin, à prendre avec modération, notamment pour les femmes qui ont des règles trop abondantes. Recommandé pour les personnes en fatigue chronique.

Piment : À utiliser avec parcimonie car potentiellement très irritant. Très actif sur la sphère digestive. Antiparasitaire majeur. Vasodilatateur : augmente les échanges immunitaires et nutritifs dans le corps.

Pissenlit : Comme toutes les plantes amères, très bon pour le foie. ( feuilles et racines)

Plantain : Efficace pour aider à faire circuler la lymphe.

Poireau : À utiliser avec parcimonie car potentiellement très irritant. Voir oignon.

Poivron : Le poivron vert est indiqué pour la production de collagène. Excellent jus l’été, proche du gaspacho : poivron rouge, concombre, tomate et verdure.

Pomelos / pamplemousses : Forte charge énergétique, aspect détoxinant, capacité à dissoudre les calcifications et calculs. À utiliser sans la peau, car elle contient des huiles essentielles extrêmement puissantes.

Pommes : Excellente base de jus, notamment avec les ingrédients forts et amers, qu’elle rend faciles à boire grâce à son goût sucré. Leur pectine forme un mucilage qui aide à guérir la membrane intestinale en la désenflammant. Éviter les pommes farineuses, qui ne font pas beaucoup de jus. À inclure généreusement ( sauf pb de glycémie) 

Pommes de terre : Leur potasse est bonne contre les ulcères mais à utiliser avec parcimonie. 

Prêle : Très reminéralisante.

Radis / radis noir : À utiliser avec parcimonie car potentiellement très irritant.

Raisin : Très détoxinant. Principes astringents. Vérifier que les émonctoires fonctionnent bien avant d’en prendre en grande quantité.

Rhubarbe : À utiliser avec modération, car très puissante. Feuilles et tiges. Drainante

Roquette : Pour régénérer les poumons. Remet les toxines en circulation. Assainit le tube digestif.

Tomate : Délicieuse en jus, à inclure largement, que l’été.

Topinambour : À utiliser avec parcimonie. Le jus de topinambour contient des sucres complexes, qui peuvent occasionner beaucoup de flatulences.

Vanille : Donne un goût très agréable aux jus de fruits

Les personnes qui présentent un trouble du métabolisme des sucres, comme le diabète, ne pas dépasser 1/4 de fruits dans les jus, voire moins d’1/4 pour les cas avancés de diabète de type 1. 

Au fur et à mesure que le système se nettoiera et se détoxinera, la capacité du corps à tolérer les sucres des fruits s’améliorera. mais toujours les associer à un jus de légumes pour ralentir l’absorption ou ajouter des graines de chia.

Et pour finir …
Découvrez mon outil favori pour faire tous ces bons jus frais : ICI

Merci pour le travail de recherche de Dominique Bombino et de Norman Walker. 

Bonne régénération et prenez soin de vous !

Drosana

Dominique Bombino est hygiéniste et iridologue, il s’est soigné voilà 15 ans grâce aux jus de légumes entre autre!

www.detoxetbienetre.fr

Que peut apporter une nourriture crue?

apport aliment cru drawsana

Que peut nous apporter une alimentation "crue" et quels sont les effets sur notre santé ?

On me demande souvent pourquoi je mange cru ...

Pour répondre à cette question, je me base sur mon expérience, celle de ma famille et des effets positifs dùs à une nourriture crue. 

La cuisson est-elle mauvaise ?

Certes le feu a aidé les homo-sapiens à survivre aux changements climatiques, mais il n’a pas évolué dans ces conditions.

Durant des milliers d’années, l’homme est un cueilleur et il s’est adapté aux changements de son environnement.

cuisson-aliment-aliment-cu-effets-drawsana
Faut il cuire les aliments
  • Celà  fait partie dorénavant de notre quotidien…
  • Si c’était si mauvais que ça, les humains ne seraient pas là aujourd’hui !
    Voilà ce qu’on entend ici ou là…

L'homme a survécu ...mais dans quelles conditions de santé?

Cette vision sur des centaines de milliers d’années, montre que le feu a probablement aidé les premiers hommes à survivre dans des régions plus froides qu’ils découvraient au cours de leur migration et aux changements climatiques. Mais avant le feu …  sont passés des milliers d’années…

Toutefois, on ne sait pas grand chose des maladies qu’ils pouvaient connaître, ni de l’espérance de vie à cette époque, qui était bien faible.

Oui, l’humanité a perduré, mais cela ne prouve pas que les périodes relativement récentes de l’utilisation du feu pour manger de la chair animale, puis des céréales, leur a permis de vivre en meilleure santé que ceux qui étaient frugivores auparavant.

Jérôme Bernard-Pellet, végétalien dit « certes les êtres humains peuvent survivre avec bien des régimes alimentaires, y compris carnés et produits laitiers, mais que le meilleur régime, celui qui permet de vivre longtemps, en très bonne santé est le régime végétalien »

Les autres sont pourvoyeurs de maladies, cardio-vasculaires, de diabètes, de cancers, de maladies dégénératives et d’obésité… c’est bien ce que nous vivons dans nos sociétés .

Mais alors, à quoi sert la cuisson ?

La cuisson sert à cuire les aliments qui nécessitent une cuisson pour être acceptables et digestes. Viandes, céréales, légumineuses et féculents… tous ces aliments ne sont pas mangeables tels quels , il contiennent des phytates et ce sont acidifiants.

Si nous les trouvons dans la nature, nous ne pouvons les manger les tels quels… Cueillir des fruits, des légumes, des feuilles de salades, des fruits, des graines oléagineuses et noix… OUI, ils se mangent tels quels.

Ils peuvent être mangés pris dans la nature sans les modifier et de ce fait, ne subissent pas d’altération par la chaleur, ils sont alors trés digestes et des plus nutritifs.

Mais quelles sont les conséquences de la cuisson ?

  • La cuisson forte dénature les nutriments des aliments, crée des sous-produits toxiques que le corps ne reconnait pas et n’arrive pas à éliminer (acide urique etc…)  et qui à force, tout le long de la vie, encrasse l’organisme, jusqu’à la maladie.
  • Manger des viandes cuites crée un excès d’acide urique et d’ammoniaque dans le corps, qui sont deux toxiques.
  • Les protéines des aliments cuits sont dénaturées, les liaisons peptidiques ne sont pas séparées en acides aminés et sont considérées par l’organisme comme des envahisseurs, des corps étrangers dont il faut se débarrasser.
  • Les reins n’arrivent pas à éliminer ces substances, et cela crée des calculs rénaux ou de l’insuffisance rénale.
  • Les protéines végétales sont de ce fait bien plus efficaces et bio-disponibles que les protéines animales, contrairement à ce qu’on entend dire.
  • Les céréales provoquent de la fermentation dans le colon, qui alors produit des gaz, de l’alcool et de l’acide acétique, violents poisons qui tuent les cellules avec lesquels ils entrent en contact.
  • Les graisses deviennent cancérigènes et les sucres se caramélisent avec la réaction de Maillard, qui crée des sous produits totalement indigeste et cancérigènes aussi.
  • La cuisson dénature les nutriments et et détruits les nutriments.
  • Mis à part le fameux lycopène de la tomate qui augmente à la cuisson, mais que l’on retrouve dans d’autres légumes …
  • De plus, il n’y a pas de nutriments essentiel dans la viande, les céréales, les légumineuses ou les laitages, qui ne soit  aussi présent dans les végétaux crus, fruits, légumes et noix et dans le forme la plus facile à digérer
  • Les aliments cuits peuvent stagner plusieurs jours  dans les intestins, (les nourritures fermentent et putréfient,  se crée alors une toxémie et c’est la disbiose intestinale, responsable de beaucoup de problèmes de santé.

Quels sont les bénéfices de l’alimentation crue ?

En mangeant des aliments vivant, frais végétaux, de saison et locaux, votre corps  n’a plus à éliminer les produits toxiques et à rétablir l’équilibre acido-basique mis à mal par les nourritures acidifiantes fragilisant ainsi nos os et nos dents…

Ainsi allégé dans son travail, le corps se nettoie, un corps qui se nettoie est un corps qui se guérit, c’est la loi de l’homéostasie !

A partir du moment où on n’agresse plus son corps avec une nourriture impropre, on récupère une énergie incroyable !

On peut néanmoins rencontrer des problèmes, des moments de doute, on peut avoir encore des envies de nourritures raffinées ou grasses parce que le cerveau propose en général ce qu’il a l’habitude de proposer depuis de nombreuses années et qu’on a des automatismes, et parce que notre flore intestinale gèrent ces envies …

Cela dit, le fait d’aller de mieux en mieux donne aussi l’envie de poursuivre.

Il est important de s’écouter, de se respecter et se faire plaisir, faire doucement dans un changement alimentaire est indispensable, commencer par changer le mode de cuisson , plus de vapeur … toujours précédé de verdure ou d’aliment crus  ou un jus de légumes frais et ou de légumes fermentes .

Bonne régénération  

 Drosana