Microbiote et Alimentation : La clé d’une bonne santé digestive

microbiote-santé-intestinale-drosana

Rééquilibrer votre microbiote par une alimentation saine et équilibrée : Les clés de la santé optimale

Les bactéries intestinales, jouent un rôle crucial dans nos comportements alimentaires et notre bien-être. Découvrez comment ces micro-organismes influencent nos envies, notre humeur, et comment vous pouvez reprendre le contrôle, pour une vie plus saine.

intestin-bacteries-intestinales-humeur-bie-être-drosana
Notre flore intestinale : notre microbiote

Le microbiote et les liens avec l'alimentation

Comprendre les subtilités du microbiote – cette communauté de bactéries, levures, et champignons – qui réagit directement à notre régime alimentaire. Des études scientifiques soulignent l’importance cruciale de cette relation pour maintenir un équilibre interne optimal.

L'Influence du microbiote sur les comportements alimentaires

Des recherches mettent en lumière la communication bidirectionnelle entre le microbiote et le cerveau,Les micro-organismes intestinaux peuvent influencer notre cerveau, contrôler nos envies, et même jouer sur notre système de pensées. Découvrez comment les bactéries intestinales peuvent affecter notre appétit et nos pulsions alimentaires.

Solutions pratiques pour un microbiote sain.

Il est important de prendre soin de son microbiote en faisant des choix alimentaires adaptés.
Découvrez l’impact de l’alimentation sur l’équilibre du microbiote et comment certains aliments, tels que les jus frais (extraits avec l’extracteur JAZZ MAX), peuvent contribuer à maintenir un microbiote sain.
Quelles sont les conséquences d’un microbiote déséquilibré…

Les mauvaises habitudes alimentaires peuvent perturber le microbiote et conduire à des pulsions alimentaires néfastes,  à un microbiote en déséquilibre, des troubles gastro-intestinaux jusqu’aux maladies inflammatoires….

Un microbiote déséquilibré a des conséquences sur la santé, notamment dans le contexte de maladies inflammatoires intestinales, l’obésité, le diabète, et d’autres pathologies.

Des exemples cliniques mettent en évidence l’importance cruciale de l’alimentation dans la prévention de ces problèmes de santé

Reprenez le contrôle avec des choix conscients

Décidez de reprendre le contrôle de votre microbiote en faisant des choix conscients pour une alimentation plus physiologique. Apprenez l’importance de l’activité physique, du sommeil, et de la consommation d’aliments vivants.
Je vous propose des stratégies simples pour réharmoniser le microbiote.
Des recommandations pratiques, telles que la consommation d’aliments lacto-fermentés, l’utilisation de psyllium, et des cures de régénération avec de bons probiotics, indispensables pour restaurer l’équilibre intestinal.

Conclusion

La relation entre le microbiote et l’alimentation est une clé pour une santé digestive optimale.
En faisant des choix alimentaires éclairés, en favorisant des habitudes saines, et en comprenant les implications de nos comportements alimentaires sur notre microbiote, nous pouvons prendre le contrôle de notre bien-être. Explorez les solutions adaptées à votre parcours de santé avec Drosana, votre partenaire pour un microbiote équilibré.

Contactez-moi pour des consultations individuelles en hygiénisme, en biorésonance, sur rendez vous ou par Visio, pour  vous guider vers une régénération complète.

Avec régénération Drosana. 

Que peut apporter une nourriture crue?

apport aliment cru drawsana

Que peut nous apporter une alimentation "crue" et quels sont les effets sur notre santé ?

On me demande souvent pourquoi je mange cru ...

Pour répondre à cette question, je me base sur mon expérience, celle de ma famille et des effets positifs dùs à une nourriture crue. 

La cuisson est-elle mauvaise ?

Certes le feu a aidé les homo-sapiens à survivre aux changements climatiques, mais il n’a pas évolué dans ces conditions.

Durant des milliers d’années, l’homme est un cueilleur et il s’est adapté aux changements de son environnement.

cuisson-aliment-aliment-cu-effets-drawsana
Faut il cuire les aliments
  • Celà  fait partie dorénavant de notre quotidien…
  • Si c’était si mauvais que ça, les humains ne seraient pas là aujourd’hui !
    Voilà ce qu’on entend ici ou là…

L'homme a survécu ...mais dans quelles conditions de santé?

Cette vision sur des centaines de milliers d’années, montre que le feu a probablement aidé les premiers hommes à survivre dans des régions plus froides qu’ils découvraient au cours de leur migration et aux changements climatiques. Mais avant le feu …  sont passés des milliers d’années…

Toutefois, on ne sait pas grand chose des maladies qu’ils pouvaient connaître, ni de l’espérance de vie à cette époque, qui était bien faible.

Oui, l’humanité a perduré, mais cela ne prouve pas que les périodes relativement récentes de l’utilisation du feu pour manger de la chair animale, puis des céréales, leur a permis de vivre en meilleure santé que ceux qui étaient frugivores auparavant.

Jérôme Bernard-Pellet, végétalien dit « certes les êtres humains peuvent survivre avec bien des régimes alimentaires, y compris carnés et produits laitiers, mais que le meilleur régime, celui qui permet de vivre longtemps, en très bonne santé est le régime végétalien »

Les autres sont pourvoyeurs de maladies, cardio-vasculaires, de diabètes, de cancers, de maladies dégénératives et d’obésité… c’est bien ce que nous vivons dans nos sociétés .

Mais alors, à quoi sert la cuisson ?

La cuisson sert à cuire les aliments qui nécessitent une cuisson pour être acceptables et digestes. Viandes, céréales, légumineuses et féculents… tous ces aliments ne sont pas mangeables tels quels , il contiennent des phytates et ce sont acidifiants.

Si nous les trouvons dans la nature, nous ne pouvons les manger les tels quels… Cueillir des fruits, des légumes, des feuilles de salades, des fruits, des graines oléagineuses et noix… OUI, ils se mangent tels quels.

Ils peuvent être mangés pris dans la nature sans les modifier et de ce fait, ne subissent pas d’altération par la chaleur, ils sont alors trés digestes et des plus nutritifs.

Mais quelles sont les conséquences de la cuisson ?

  • La cuisson forte dénature les nutriments des aliments, crée des sous-produits toxiques que le corps ne reconnait pas et n’arrive pas à éliminer (acide urique etc…)  et qui à force, tout le long de la vie, encrasse l’organisme, jusqu’à la maladie.
  • Manger des viandes cuites crée un excès d’acide urique et d’ammoniaque dans le corps, qui sont deux toxiques.
  • Les protéines des aliments cuits sont dénaturées, les liaisons peptidiques ne sont pas séparées en acides aminés et sont considérées par l’organisme comme des envahisseurs, des corps étrangers dont il faut se débarrasser.
  • Les reins n’arrivent pas à éliminer ces substances, et cela crée des calculs rénaux ou de l’insuffisance rénale.
  • Les protéines végétales sont de ce fait bien plus efficaces et bio-disponibles que les protéines animales, contrairement à ce qu’on entend dire.
  • Les céréales provoquent de la fermentation dans le colon, qui alors produit des gaz, de l’alcool et de l’acide acétique, violents poisons qui tuent les cellules avec lesquels ils entrent en contact.
  • Les graisses deviennent cancérigènes et les sucres se caramélisent avec la réaction de Maillard, qui crée des sous produits totalement indigeste et cancérigènes aussi.
  • La cuisson dénature les nutriments et et détruits les nutriments.
  • Mis à part le fameux lycopène de la tomate qui augmente à la cuisson, mais que l’on retrouve dans d’autres légumes …
  • De plus, il n’y a pas de nutriments essentiel dans la viande, les céréales, les légumineuses ou les laitages, qui ne soit  aussi présent dans les végétaux crus, fruits, légumes et noix et dans le forme la plus facile à digérer
  • Les aliments cuits peuvent stagner plusieurs jours  dans les intestins, (les nourritures fermentent et putréfient,  se crée alors une toxémie et c’est la disbiose intestinale, responsable de beaucoup de problèmes de santé.

Quels sont les bénéfices de l’alimentation crue ?

En mangeant des aliments vivant, frais végétaux, de saison et locaux, votre corps  n’a plus à éliminer les produits toxiques et à rétablir l’équilibre acido-basique mis à mal par les nourritures acidifiantes fragilisant ainsi nos os et nos dents…

Ainsi allégé dans son travail, le corps se nettoie, un corps qui se nettoie est un corps qui se guérit, c’est la loi de l’homéostasie !

A partir du moment où on n’agresse plus son corps avec une nourriture impropre, on récupère une énergie incroyable !

On peut néanmoins rencontrer des problèmes, des moments de doute, on peut avoir encore des envies de nourritures raffinées ou grasses parce que le cerveau propose en général ce qu’il a l’habitude de proposer depuis de nombreuses années et qu’on a des automatismes, et parce que notre flore intestinale gèrent ces envies …

Cela dit, le fait d’aller de mieux en mieux donne aussi l’envie de poursuivre.

Il est important de s’écouter, de se respecter et se faire plaisir, faire doucement dans un changement alimentaire est indispensable, commencer par changer le mode de cuisson , plus de vapeur … toujours précédé de verdure ou d’aliment crus  ou un jus de légumes frais et ou de légumes fermentes .

Bonne régénération  

 Drosana 

 

Manger cru ou « La vie en abondance » by Irène Grosjean

legumes-manger-vivant-nourriture-crue-drawsana

Manger cru, ou "la vie en abondance"
selon Irène Grosjean!

Et si… notre santé était le résultat de principes de vie  simples , un retour au sources … Et si… une certaine hygiène de vie pouvait nous permettre de vivre jusqu’à un âge avancé avec plein d’énergie, de mobilité et sans douleur ?

Et si… des méthodes ancestrales comme le jeûne, les purges et les mono-diètes pouvaient prévenir et guérir nombre de nos maux ? Et si… le nettoyage de nos humeurs pouvait booster notre humeur et chasser nos angoisses ?

Et si… une certaine manière de penser et d’agir pouvait nous conduire à l’expérience tant recherchée d’un véritable bien-être ?

Et si… nous étions réellement les architecte de notre vie et capable de la transformer à n’importe quel moment ?

Voici le message qu’Irène Grosjean, docteur en naturopathie, nous transmet après plus de 60 ans de recherche et de pratique. D’une santé vraie, totale et naturelle sur tous les plans…

Merci Irène !

 

fruits santé la vie en abondance

Comme le docteur Jérôme Bernard-Pellet, végétalien et ardent défenseur du végétalisme:  » certes les êtres humains peuvent survivre avec bien des régimes alimentaires y compris carnés et avec des produits laitiers, mais le meilleur régime, celui qui permet de vivre longtemps, en très bonne santé est  le régime végétalien ».

 Les autres régimes sont générateurs de maladies, cardio-vasculaires, de diabètes de plus en plus fréquents, de cancers, de maladies dégénératives et d’obésité.

Or à quoi sert la cuisson ?

A cuire les aliments qui nécessitent une cuisson pour être acceptables et digestes: Viandes, céréales, légumineuses et féculents… tous ces aliments ne sont pas mangeables tels quels. 

Si nous les rencontrons dans la nature, nous ne pouvons tendre la main pour les manger, au contraire des fruits, des feuilles de salades, des fruits non sucrés (tomates, concombres, poivrons…) et des graines oléagineuses et noix. Non seulement ces aliments peuvent être mangés pris dans la nature dans leur état initial, et de ce fait n’ont pas à subir d’altération par la chaleur mais en plus ils sont les plus digestibles et les plus nutritifs.

Quelles sont les conséquences d’une  cuisson ?

La cuisson dénature les nutriments des aliments qu’elle chauffe et crée des sous-produits toxiques qui à force, tout le long d’une vie, usent et fatigue l’organisme, jusqu’à la maladie.
Les viandes cuites créent un excès d’acide urique et d’ammoniac dans le corps, qui sont deux toxiques. 

Les protéines des aliments cuits sont dénaturées, les liaisons peptidiques ne sont pas séparées en acides aminés et sont considérées par l’organisme comme des envahisseurs dont il faut se débarrasser. Les reins n’arrivent pas à éliminer ces substances, et cela crée des calculs rénaux ou de l’insuffisance rénale. 

Les protéines végétales sont de ce fait bien plus efficaces et bio-disponibles que les protéines animales, contrairement à ce qu’on entend dire.

Les céréales provoquent de la fermentation dans le colon, qui alors produit des gaz, de l’alcool et de l’acide acétique, violents poisons  qui tuent les cellules avec lesquels ils entrent en contact.

Les graisses deviennent cancérigènes et les sucres se caramélisent avec la réaction de Maillard, qui crée des sous produits cancérigènes aussi.
La cuisson dénature les nutriments et n’apporte pas de plus d’un point de vue nutritionnel.

Mis à part le fameux lycopène de la tomate qui augmente à la cuisson, mais que l’on retrouve dans d’innombrable légumes …tous les nutriments sont endommagés ou carrément détruits une fois chauffés, laissant des nourritures remplies de calories vides.
De plus, il n’y a pas de nutriments essentiels dans la viande, les céréales, les légumineuses ou les laitages, qui ne soient  aussi présent dans les végétaux crus, fruits, légumes et noix et dans le forme la plus facile à digérer.

 

Que se passe t-il lorsque on mange cru ?

En mangeant cru  l’organisme n’a plus à éliminer les produits toxiques et à rétablir l’équilibre acido-basique mis à mal par les nourritures acidifiantes fragilisant ainsi nos os et nos dents (alors que les légumes sont alcalinisants). Il n’a plus à digérer des plats lourds  raffinées et recuits.

Ainsi allégé dans son travail, le corps se nettoie et se guérit tout seul.

Avec une alimentation crue végétale, associé à de bonnes pratiques de vie, l’homme développe rarement des maladies, ni chroniques ni bénignes.

Les problèmes de constipation disparaissent et  le temps du transit passe à 24 heures ou moins, alors que certaines nourritures stagnent dans le colon 72 heures ou plus.

Durant ces longs temps de présence dans les intestins, les nourritures fermentent et putréfient. Une toxémie se crée à cause des toxines coincées dans le colon.

C’est aussi l’origine de disbiose intestinale.


En mangeant principalement des fruits, légumes et feuilles vertes, vous obtenez les ratios optimum pour les être humains de protéines, lipides et glucides, de 80-10-10 :
    – 80 %  min de feuilles et fruits sucrés
   – 10%  max de lipides de végétaux et quelques noix ou fruits gras
   – 10% au maximum de protéines végétales, graines et noix également.
On en ressent très vite les bienfaits.

Les gens qui suivent une alimentation crue faible en gras (il en s’agit pas de se gaver de noix de cajou ou d’amandes) disent partout combien ils ont amélioré leur vie et leur santé, et on plus dl’énergie pour faire plein de choses !

Le brouillard mental disparait, notre esprit est plus clair,  l’envie d’Etre et de réaliser (SE réaliser) revient.

On peut néanmoins rencontrer des problèmes, des moments de doute, on peut avoir encore des envies de nourritures raffinées ou grasses parce que le cerveau propose en général ce qu’il a l’habitude de proposer depuis de nombreuses années et qu’on a des automatismes, et parce que notre flore intestinale gèrent ces envies …voir l’article  « et si nos intestins gèraient nos envies? »

Bien sur il faut se respecter et se faire plaisir , manger cru, faire doucement  lors d’ un changement alimentaire est indispensable.

 c’est pourquoi il est important de commencer par changer le mode de cuisson , plus de vapeur … toujours précédé de verdure, de légumes lacto-fermentés, d’aliments crus , ou d’un jus de légumes extrait à froid avec un extracteur  Jazz max. 

Bonne régénération !

N’hésitez pas à me contacter pour des conseils personnalisés.

Suivez ma chaine youtube Drawsana pour avoir des astuces et recettes faciles rapides!